×

Cet été, le collectif « Common Wealth » s’installera en résidence durant trois semaines à Scheggia e Pascelupo, village d’Ombrie au paysage boisé, occupé ou cultivé par endroits, dont certains lopins, parfois oubliés ou délaissés, se transmettent depuis des générations.

Ce projet réunit des artistes et théoriciens de nationalités et d’horizons variés, plasticiens, musiciens, photographes, architectes, éditeurs, curateurs, géographes, juristes et économistes. Dans un lieu en mutation sociale, politique, économique et démographique, ceux-ci réfléchiront de façon collective et inclusive autour des thèmes du paysage (ses usages anciens et potentiels, ce qu’il peut inspirer ou symboliser), de l’héritage (au sens du don et du contre-don, de la responsabilité, de l’origine inévitable) et de la transmission (des savoirs, des vécus, des modes de pensée).

Common Wealth apportera un regard croisé entre le Luxembourg et l’Italie, qui sont liés par une histoire de migrations et de récits familiaux, et tentera de réinterpréter un paysage dont les valeurs et le sens semblent changés. Dans ce contexte, les arts visuels et la recherche sont pensés comme un moyen d’analyse et de compréhension d’un territoire, et un instrument concret de réflexion, d’échange et de valorisation.

La résidence se déroulera du 12 juillet au 4 août 2019. Les travaux et recherches réalisés seront exposés une première fois du 2 au 4 août durant le week-end d’ouverture à Scheggia e Pascelupo et par la suite au Luxembourg. Ces expositions seront accompagnées de conférences, d’ateliers et de concerts. Un catalogue relatera l’expérience du collectif et inclura les essais théoriques.





Benoit Delzelle

This summer, the collective “Common Wealth” will settle in residence for three weeks in Scheggia e Pascelupo, a typical Umbrian village in a wooded landscape, occupied or cultivated in places, some plots being sometimes forgotten or neglected, passed down for generations.

This project brings together artists and theoreticians of various nationalities and backgrounds, artists, musicians, photographers, architects, publishers, curators, geographers, jurists and economists. In a place of social, political, economic and demographic change, they will think collectively and inclusively about the themes of landscape (its old and potential uses, what it can inspire or symbolize), inheritance (in the sense of gift and counter-gift, responsibility, inevitable origin) and transmission (knowledge, experience, ways of thinking).

Common Wealth will provide a cross perspective between Luxembourg and Italy, which are linked by a history of migrations and family narratives, and will attempt to reinterpret a landscape whose values and meanings seem to have changed. In this context, the visual arts and research are conceived as a means of analysis and understanding of a territory, and a concrete instrument of reflection, exchange and valorisation.

The residency will take place from July 12 to August 4, 2019. Works and research will be exhibited for the first time from August 2nd to 4th during the opening weekend in Scheggia e Pascelupo and later in Luxembourg. These exhibitions will be accompanied by lectures, workshops and concerts.
A catalogue will relate the experience of the collective
and will include the
theoretical essays.